Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

L'instant magique - Page 4

  • Le ciblage et l’articulation des aides en fonction des ressources

    En France, les soutiens aux familles sont moins ciblés sur les familles pauvres que dans un grand nombre d’autres pays européens. Les données de l’OCDE ont permis à la Cour de calculer des indicateurs de ciblage des prestations, tels que le rapport entre le soutien obtenu (mesuré en proportion du salaire moyen) par un ménage où deux parents gagnent 150 % du salaire moyen chacun, et un ménage où ils gagnent seulement 50 % du salaire moyen à eux deux. Ce ratio est de 78 % en France, mais de 8 % au Royaume-Uni. Ce ciblage accru des aides aux familles est à l’origine des meilleurs résultats observés au Royaume-Uni en matière de réduction de la pauvreté, à partir de niveaux de pauvreté certes sensiblement plus élevés que dans notre pays. Plus généralement, le constat antérieur aux réformes récentes, selon lequel la France offre la politique familiale la plus favorable aux revenus intermédiaires et élevés reste valable, quoique l’écart se soit atténué. Le soutien aux familles modestes se situe davantage dans la moyenne. La générosité comparée du système français est désormais maximale sur une plage de revenu comprise, pour un couple, entre 150 % et 250 % du salaire moyen, correspondant à la partie supérieure des classes moyennes. Cette spécificité est en grande partie imputable au quotient familial, malgré la réduction de l’avantage qu’il procure. Seule l’Allemagne offre, dans certains cas, un soutien de niveau équivalent aux familles aux revenus les plus élevés. L’examen des dispositifs allemands de soutien aux familles souligne par ailleurs l’intérêt d’ouvrir une réflexion sur les moyens d’articuler plus finement les effets du quotient familial et des prestations monétaires afin d’assurer une prise en charge plus régulière du coût de l’enfant. En France, le quotient familial et les prestations familiales sont deux dispositifs indépendants. Si elles en ont modifié les effets respectifs, la modulation des allocations familiales et les baisses du plafond du quotient familial n’ont pas été accompagnées par la recherche d’une cohérence accrue entre ces deux dispositifs. Dès lors, leur interaction conduit à procurer aux familles ayant des revenus élevés un soutien financier qui connaît un ressaut avec l’augmentation des revenus du foyer. En Allemagne, l’instrument social et l’instrument fiscal sont au contraire intégrés.

  • Du côté de la Chine

    La situation ne s'améliore guère en Chine, en ce qui concerne les droits humains. En 2016, les Tibétains étaient toujours en butte à des discriminations et leurs droits à la liberté de religion et de conviction, d’expression, d’association et de réunion pacifique restaient soumis à des restrictions. Selon des informations relayées par la presse en août, le moine tibétain Lobsang Drakpa aurait été condamné à trois ans d’emprisonnement lors d’un procès à huis clos. Il avait été arrêté par la police en 2015 pour avoir mené une action individuelle de protestation – une forme de manifestation de plus en plus courante dans les zones à population tibétaine. Au cours de l’année, au moins trois personnes se sont immolées par le feu dans des régions à population tibétaine, en signe de protestation contre la politique répressive des autorités. Le nombre d’immolations par le feu connues depuis février 2009 s’élevait ainsi à 146. Un blogueur tibétain appelé Druklo a été condamné à trois ans d’emprisonnement en février pour « incitation au séparatisme », en raison de ses publications en ligne sur la liberté religieuse, le dalaï-lama et d’autres questions relatives au Tibet, ainsi que pour avoir été en possession du livre interdit Funérailles célestes. Tashi Wangchuk a été placé en détention en janvier et inculpé d’« incitation au séparatisme » pour avoir défendu l’enseignement en langue tibétaine et accordé une interview au New York Times. Il se trouvait toujours derrière les barreaux à la fin de l’année. En ce qui concerne les droits en matière de logement, l'année 2016 a été marqué par les expulsions forcées. Dans la province du Sichuan, le gouvernement a commencé en juillet à démolir en grande partie Larung Gar, réputé être le plus grand institut bouddhiste tibétain du monde, installé dans le comté de Seda (Serta), dans la préfecture autonome tibétaine de Ganzi (Garzê). Les autorités chinoises locales ont ordonné la réduction à 5 000 personnes – soit une diminution de plus de la moitié – de la population de Larung Gar, à des fins de « correction et rectification ». Des milliers de moines, religieuses et pratiquants laïques étaient menacés d’expulsion forcée.

  • Du Grumman au Fouga

    La semaine dernière, j'ai pu contempler de près un Grumman A-6 Intruder lors d'une exposition rétrospective sur l'aéronautique militaire. Ce n'est pas tous les jours qu'on approche de si près un avion de chasse, et cela m'a donné envie de faire une folie, mais aussi de vous faire une petite chronique sur le sujet. L'histoire de cet appareil remonte au début des années 1960. En 1957, l'US Navy choisit le Grumman A2F Intruder à la suite de sa demande d'un appareil de combat tactique opérant à basse altitude et doté d'un grand rayon d'action. Le prototype vola le 19 avril 1960 et la première version de série fut l'A-6A après l'introduction en 1962 du système de désignation commun aux trois forces aériennes américaines. Equipé d'un équipement numérique intégré de navigation et d'attaque (DIANE), l'A-6 apparut comme un appareil capable d'opérer avec précision et de larguer ses bombes sur un objectif masqué par les nuages. À partir de février 1963, un total de 488 A-6A furent livrés à l'US Navy et au Marine Corps, ces avions étant engagés au combat au Vietnam dès mars 1965. L'EA-6A fut développé en fonction d'une demande des Marines en vue de remplacer ses EF- 10B Skyknight existants dans les missions de contre-mesures électroniques (ECM) et le recueil de données électroniques. Douze avions furent construits et les autres furent le produit de transformations. Une version ECM quadriplace de l'Intruder fut construite sous la désignation EA-6B Prowler qui devint l'appareil standard de guerre électronique de l'US Navy et du Marine Crops. Depuis leurs débuts dans les dernières phases du conflit vietnamien, les Prowler ont participé à la plupart des campagnes menées par les forces américaines. Un petit nombre d'A-6A furent transformés en A-6B, appareils de neutralisation des missiles sol-air, ou équipés de détecteurs de cibles améliorés sous la désignation A-6C. Le rôle d'avion ravitailleur en vol embarqué sur porte-avions fut attribué à une variante de l'Intruder, le KA-6D, équipée d'un tambour de canalisation rétractable installé dans l'arrière du fuselage. Toutes les escadrilles d'Intruder d'attaque inclurent par la suite un petit nombre de KA-6D dans les effectifs embarqués sur porte-avions. L'A-6E fit son premier vol le 27 février 1970. Doté de systèmes de navigation et d'attaque perfectionnés, ce type devint la deuxième plus importante version de série. La conversion des A-6A en A-6E concerna 240 avions en plus des 205 construits comme tels. Ces appareils en service furent modernisés à partir de 1974 avec un désignateur de cibles à laser TRAM et une tourelle de détection par l'avant à infrarouge (FLIR) permettant à l'Intruder de tirer des armes de précision en mauvaises conditions atmosphériques. Les A-6E Intruder furent employés lors des opérations ponctuelles contre la Lybie en 1986. Le développement de l'Intruder remplaça les moteurs J 52 d'origine par des General Electric F404, ajouta une avionique numérique et un nouveau radar pour produire l'A-6F Intruder II. Mais l'US Navy annula le développement de l'A-6F afin de réserver ses crédits au remplaçant prévu de l'Intruder, le General Dynamics/McDonnell Douglas A- 12 Avenger H « furtif » proposé. Grumman offrit l'A-6G - une cellule de F équipée de moteurs J 52 d'origine - lorsque les erreurs de gestion du programme A- 12 entraînèrent son abandon. Mais la Navy déclina l'offre. Tous les Intruder furent regroupés sous la coupe de la Navy au début des années 1990, mais le type fut déclassé en fevrier 1997. Ces expositions dédiées aux avions de chasse ont décidément une mauvaise influence sur moi (en tout cas, selon mon banquier). En effet, il est temps de vous parler de cette petite folie que j'évoquais en ouverture de ce billet : après avoir admiré ce Grumman A-6 Intruder de près, j'ai cédé à la tentation et me suis offert... un vol en avion de chasse ! Un vol que je ferai selon toute vraisemblance à Pontoise entre mai et septembre. Promis, je vous tiens au courant ! Retrouvez toutes les infos sur ce de baptême en avion de chasse Fouga Magister en suivant le lien.