Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Avec un nez

Si vous vous demandez quel parfum je porte depuis quelques temps, ne cherchez plus. Vous ne le retrouverez nulle par ailleurs. Je l'ai réalisé dans un atelier de création de parfum, à Eze. Cette expérience olfactive, qui a duré près de deux heures, a réuni un groupe de sept novices en la matière (dont moi), dans une atmosphère chaleureuse et très ludique. A notre arrivée, nous avons été reçus par le parfumeur qui allait animer le stage. Il nous a conduit à son repaire, où nous avons découvert les instruments qui allaient être les nôtres : des orgues à parfums ! Rien à voir avec des orgues d'église, non : sous ce nom surprenant se cache en fait de simples ateliers de travail, couverts de fioles sur plusieurs étagères. Il y a plus de 150 flacons pour chaque participant ! L'atelier était en deux partie. La première partie était théorique mais aussi très prenante : c'était une introduction aux différentes familles de parfums, aux matières premières, à la pyramide olfactive... Et il valait mieux être attentif, car ces concepts allaient nous servir tout du long ! Puis nous sommes passés aux choses sérieuses : la création ! Nous avons utilisé le principe de la pyramide olfactive pour créer les différentes notes de notre parfum : les notes de fond pour commencer, qui forment la base et sont les plus tenaces ; les notes de coeur ensuite, qui donnent à un parfum son identité ; et pour finir les notes de tête, qui sont les premières à être senties mais durent moins longtemps (une trentaine de minutes !). Tout le monde était concentré sur ses fioles et ses pipettes, au point d'en oublier le monde extérieur. On se serait cru dans un cours d'alchimie dans Harry Potter ! Les uns visaient à imiter un parfum célèbre, alors que les autres voulaient du neuf, quelque chose d'inédit. Pendant tout l'atelier, l'animateur nous offrait ses conseils, et nous aidait à évaluer notre création. Cette fragrance-là n'était-elle pas trop boisée ? Trop épicée ? Ne fallait-il pas réduire la dose pour obtenir un parfum plus harmonieux ? Par moments, il fallait prendre une pause, pour laisser au nez le temps de se reposer. Puis on replongeait au milieu des flacons, à la recherche de l'accord parfait. A la fin, je suis reparti avec un flacon de 100ml de ma création. Ma femme m'a confié que j'avais l'air aussi fier de moi que ma fille lorsqu'elle rentre avec un collier de nouilles qu'elle a fabriqué à l'école. Mais je vous le demande franchement : qui porte un collier de nouilles au quotidien ? Tandis que ce parfum, je le porte en permanence. Davantage d'information est disponible sur le site de cette création de parfum à Lyon.

Les commentaires sont fermés.