Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

La NASA et les enfants esclaves

Il y a peu, on m'a envoyé à Londres pour assister à un colloque, pendant lequel j'ai abordé une question qui me paraît assez affolante sur internet : les fake news. Visiblement, elles sont effroyablement toxiques et ne devraient plus faire rire personne ! Si elles sont longtemps restées confinées dans les tréfonds d'internet, elles se sont cependant nettement développées, dernièrement. Elles ont de nos jours une importance considérable, et peuvent même mener un accro à Twitter à la tête d'une grande puissance ! Ce danger est aujourd'hui reconnu par de grandes sociétés telles que Google, qui veut établir l'authenticité des informations publiées sur sa plateforme et teste plusieurs solutions en ce sens. Encore dernièrement, nous avons eu une preuve manifeste de l'emprise de la fake news. La NASA a dû combattre la théorie de complot selon laquelle elle emploierait des enfants esclaves sur la planète rouge... Une rumeur surréaliste transmise par un site de théories de complots. Alex Jones, son fondateur, est un habitué de la fake news : il a entre autres exemples assuré le succès de la Pizzagate, une fake news dénonçant l'existence d'un réseau pédophile orchestré par les proches d'Hillary Clinton dans un restaurant : une info grotesque, mais tellement prise au sérieux par certains qu'un homme s'y est rendu armé pour mener son enquête ! Cette émission a récemment reçu un homme qui a été présenté comme un ancien de la CIA. Et cet homme soupçonnait la NASA d'enlever des enfants pour les exiler sur Mars comme esclaves. Il y a dix ans, une spéculation aussi stupide n'aurait pas fait le moindre remou. Mais les fake news ont aujourd'hui droit de cité auprès de certains (même au plus haut niveau, semble-t-il), et la NASA a donc choisi de réfuter ces attaques et réaffirmer qu'aucun homme d'aucune sorte n'a encore mis le pied sur la planète rouge. Ceci dit, cela pourrait changer sous peu : une entreprise américaine prétend en effet y expédier les premiers habitants en l'an 2023. Mais elle ne parle à aucun moment d'enlever des enfants ! Au passage, ce colloque m'a bien plu. J'ai été impressionné de bout en bout. Retrouvez plus d'informations sur l'organisateur de séminaire entreprise à Londres.

Les commentaires sont fermés.